Charte

mardi 3 février 2004.
 

Zogma. Un clin d’œil ironique à Dogma, et surtout un grand Z : le Z dissident du film de Costa-Gavras, le Z malicieux de Zorro et de Zazie (celle du métro), ou le Z insurgé des Zapatistes. Un acronyme à tiroirs pour un imaginaire passe-montagne.

Un collectif composé de personnes qui mettent en commun leurs savoirs théoriques et techniques. Sa vocation est de réaliser puis de diffuser des projets destinés à se donner des clés pour mieux comprendre le fonctionnement de nos sociétés et contribuer à leur transformation : des réalisations qui reposent sur un travail de fond et proposent un regard pluriel sur le réel. Ses objectifs : • Proposer des outils de réflexion critique, • Partager avec le plus grand nombre la nécessité de l’engagement et de la participation.

Les formes

Zogma se veut ouvert à des supports différents et complémentaires : films, écrits, photographies.... ou tout autre support au service d’une pratique pluri-indisciplinaire. Un laboratoire où chacun est encouragé à s’accaparer les pratiques des uns et des autres, pour des projets qui s’accompagnent du désir de dégager des formes esthétiques et narratives originales.

Le fonctionnement

Zogma veut se donner le temps de la réflexion et de l’argumentation.

Cette réflexion, alimentée par des exposés et des groupes de travail lors de réunions bimensuelles, débouche sur le choix de projets votés par l’ensemble des membres de l’association. Ces projets sont élaborés et portés collectivement, avec la volonté de les suivre d’un bout à l’autre de leur fabrication.

Les productions de l’association s’inscrivent dans une thématique qui est définie unanimement pour une durée déterminée : un champ d’investigation commun aux différents projets. Ces projets s’inscrivent prioritairement dans des modes de production et de financements « légers ». Les projets d’initiative individuelle pourront également être acceptés par Zogma s’ils rencontrent les enjeux de la thématique en cours. L’association interviendra au niveau de la conception et du suivi desdits projets. Les projets « hors thématique » pourront exceptionnellement bénéficier d’un appui conceptuel et d’un support logistique.

La diffusion

Au-delà des circuits de diffusion conventionnels, Zogma entend faire circuler ses productions dans les secteurs les plus divers possible comme les écoles, les quartiers, les entreprises, les administrations, les télévisions communautaires, les mouvements sociaux, etc.

Autour des réalisations de Zogma se constitueront des dossiers thématiques, « corpus zogmatiques » accessibles à tous, qui mettront les projets en résonances avec d’autres productions culturelles : références de livres, articles, films, etc.

Approuvé en ce termes à la date du 3 février 2004, les membres.

Signatures: 0
Date Nom Message